Journal de bdscee

Journal de bdscee

Anorexie mentale et boulimie, la joie d'Ítre plusieurs

Pour simplifier, j'écrirais à la première personne du pluriel.

 

Pour la plus part, nous souffrons d'anorexie mentale, nous trouvons le corps toujours trop gros, adulons les os, et il fut un temps où nous nous punissions après chaque repas normal -que nous voyions comme des excès. Nous avions réussit à nous calmer concernant les vomissements qui faisaient partis des sanctions. Mais il y a quelques-uns de nous qui sommes boulimiques et depuis certaines semaines les crises de boulimie reviennent violemment, notamment à cause de notre traitement médicamenteux.
Nous avons prit déjà 4kilos, passant de 53kilos à 57  ; ainsi, nos fragments entrent en conflit, et nous pensons tout le temps à la nourriture, faisant des excès (véritables cette fois), nous recommençons à nous faire vomir. Nous ne pouvons simplement pas nous en empêcher ni demander à arrêter le traitement, car ce dernier nous aide réellement. Mais après avoir prit conscience de ces comportements revenus, nous faisons au mieux pour ne manger que des aliments sains, tels que des fruits, ou faire passer l'envie de manger via des boissons, cafés, chocolats chauds, tisanes, jus de fruits...  Personne dans notre entourage n'est au courant, cependant, ne devrons en parler avec notre infirmière puisque cela devient invivable.
Avec les soucis déjà cités, il y a l'autophagie, sur quoi nous nous étions aussi un peu calmés, retrouvée de plus belle. Plusieurs parties du corps y passent, les lèvres, la langue, les doigts, la peau du torse, des cuisses et des épaules...


17/10/2018
0 Poster un commentaire