Journal de bdscee

Journal de bdscee

Jouer jusqu'à se briser

Tout est une question de goût, la douleur n'est pas une exception.

 

Ce n'est pas une nouvelle, je suis ce que l'on appelle un « sadomasochiste ». Hors sexuel, je cherche soit à dominer soit à être dominé, violemment. Pour le plaisir du jeu, pour me sentir vivant. J'ai entre 19 et 25 ans.
Dans le premier cas, nous dirons que je tends vers « Y », je suis violent avec les personnes qui m'entourent, je cherche à faire mal psychologiquement, à exploiter les faiblesses. J'aime quand ils sont fragiles, quand j'en fais ce que je veux. Je veux qu'ils m'avouent pleurer grâce à moi, quand c'est le cas, je passe à quelqu'un d'autre de sorte à laisser un manque dans le coeur de la victime à usage unique. Je suis narcissique, égocentrique. Cependant, au moment où les autres fragments prennent le dessus, je redevient assez bête  et allocentrique pour demander le pardon.
Dans le second cas, je tend vers « S ». En général ça arrive quand quelqu'un potentiellement à la hauteur de mes désirs se trouve dans les parages. Je suis très joueur, je lance des piques, des signaux pour mettre au défis. Le but du jeu est de me détruire psychologiquement, me rabaisser assez profondément pour me pousser au suicide. Je m'attache beaucoup à ces personnes qui me donnent une délicieuse douleur, j'en deviens leur petit toutou addict. « Déviant, fou, malsain » appelez ça comme cela vous chante, je le nome « plaisir ». Je ne me sent jamais aussi vivant que lorsque mes émotions sont puissantes et que je frôle la mort par souffrance. En fidèle partisan de cette dernière, il n'y a qu'à ce moment où je peux dire que oui, je profite de la vie et je l'aime cette vie, j'aime vivre. La vie sans violences et souffrances intimes est tellement fade, inutile, ennuyante, même avec une surcharge de travail pour oublier. Jouez avec moi et je vous serais reconnaissant de me donner goût à la vie. Mais si vous n'êtes pas de taille, « Y » vous écrasera. Tristement, quand arrivent les autres fragments le jeu est stoppé, je fuis ces maîtres.
Rares sont les fois où je ne combine pas « Y » et « S ». La seule fois où j'ai été « S » uniquement, ça a failli terminer au milieu d'un gang-bang IRL, moi qui en général flippe d'avoir rien qu'une relation avec un inconnu. À penser que les pervers s'en fichent que le corps fût jeune à cette époque.


15/12/2018
0 Poster un commentaire